Le Royaume de Volghmar (RPG sous Love2D)
Fabrice Il y a 3 ans Premium Pro1
Lua Love2D

Le Royaume de Volghmar est un projet de jeu se basant sur l’univers de la heroïc fantasy.

En cours de développement…

Devlogs du projet

Comments (1)

Bonjour à tous.

Depuis plusieurs je butais comme un âne sur la lecture des indices d’une map générée dans un fichier séparé via PixelEdit.

Il etait impossible pour moi de lire les caractères séparé par une virgule.

Du coup, en prenant du recul j’ai choisis une solution sans doute pas élégante mais simple et fonctionnelle.

Elle consiste à lire chaque caractères avec la fonction Lua string.sub.
Pour plus de détails :
– je crée une variable tableau,
– j’accède au fichier de la map à l’aide d’une boucle pour lire chaque ligne,
– j’insère une ligne vide dans le tableau,
– je lis la 1ère ligne du fichier et boucle dessus afin d’en extraire chaque caractères,
– chaque caractères est stocké dans une variable,
– dès que je récupère une virgule je l’exclue, stocke le/les caractère(s) dans une nouvelle colonne du tableau,
– à la fin de la lecture de la ligne je créé une nouvelle ligne dans le tableau puis je passes à la ligne suivante dans le fichier.

Au final, toute ma map est stocké et tout fonctionne très bien.
Ce matin, je l’ai même amélioré. PixelEdit, exporte dans le même fichier differentes informations comme le nombre de ligne et de colonne de la map, la taille des tiles et le numéro des couches. Avec des conditions placées dans la boucle de lecture du fichier j’arrive à récupérer ce dont j’ai besoin. Le but étant qu’à partir du fichier exporté par PixelEdit, de ne pas m’embêter à le travailler en supprimant les lignes superflus. D’autant plus que ces lignes peuvent me servir à dimensionner mes boucles de chargement et d’affichage de mes maps en récupérant les differentes dimensions de la map fournie par PixelEdit.

Je prévois de publier des images ou des vidéos de mon projet afin de partager avec vous mes progrès et mes échecs.

À bientôt et merce d’avance pour vos conseils.

Fabrice.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.