Avec son entrée en bourse, les données économiques du géant Unity deviennent publiques.

On y apprend par exemple que leur moteur ne représente qu’une petite partie de leur chiffre d’affaires et que c’est plutôt la partie monétisation qui leur rapporte (Unity Ads notamment quand vous mettez des pubs dans vos jeux).

Unity se diversifie également vers des marchés plus lucratifs comme la 3D pour la simulation, l’armée, etc. On a pu le voir récemment a travers une campagne de publicité très active nous annonçant que Unity “ce n’est pas que les jeux vidéo”.

On y apprend aussi qu’ils perdent de l’argent depuis le début (depuis 2004 donc) avec une perte record en 2019 de 163 millions de dollars, malgré l’augmentation de leur CA.

On espère, en particulier les studios qui ont tout misé sur leur moteur, que cette entrée en bourse leur sera bénéfique.

Vous souhaitez vous initier à Unity ? Suivez notre série d’ateliers pour coder un jeu de Tower Defense :

Parcours d’apprentissage : Unity

This entry was posted in News and tagged . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.