Je me revendique comme un défenseur de l’art de programmer un jeu vidéo. J’encourage l’utilisation d’outils donnant à leurs utilisateurs une totale liberté et une grande indépendance. J’encourage l’autonomie, la versatilité, la capacité d’adaptation. J’encourage a s’imposer des contraintes et des limites, pour booster sa créativité et retrouver l’essence, l’état de l’art, de la conception. Pour moi le code s’intégre dans le processus créatif comme le font les graphismes et la musique. Car le code, maîtrisé et manié avec intelligence, permet l’innovation, en opposition à la conception « assistée » qui maintient sur les rails du mainstream à la fois par son dictat technique mais aussi par l’état d’esprit qu’elle induit. Le codeur assisté perd son libre arbitre, atrophie sa capacité créative, perd sa liberté en croyant la gagner.

J’aime le code, j’aime coder, j’aime créer de toutes pièces et donner vie à mes idées par la seule force de quelques mots clés. J’aime la noblesse de l’effort. Je n’aime pas la facilité, elle endort l’artiste qui sommeille en nous.

J’aime la liberté.
Cet article a été posté dans la catégorie and tagged . Voici le permalink : .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.