Devlog débat: Faut-il jouer au jeu vidéo pour être un bon développeur de jeu vidéo ?
BladeRED Il y a 2 ans Premium Pro - Adhésion à vie11

Salut les gens !

Je me posais cette question depuis quelques temps et j’avais envie d’en faire un devlog pour en parler ^^.

En effet, quand on sait que dans la plupart des gros studios les développeurs pratiquent le crunch à outrance, parfois (souvent) jusqu’à se priver d’une vie sociale, on peut se demander quand ils trouvent le temps de jouer aux jeux vidéos !

Or, la réponse est toute simple: ils ne le font pas. Et cela dure depuis plusieurs années d’ailleurs. Les gros studios ont très souvent des testeurs pour jouer aux jeux à leurs places, et c’est leurs retours qui permettent d’avoir de l’optimisation, du debug, etc.

Mais pour ma part, je pense que créer aux jeux vidéos sans y jouer, c’est comme être cuisinier mais ne pas goûter ses plats !

Bien sûr, je ne parle pas de consommer le jeu vidéo, bien que j’ai l’impression que beaucoup de gens aujourd’hui ont la fâcheuse habitude de rusher les jeux, de vouloir y jouer tout de suite, dès qu’une annonce est faite.

D’ailleurs, je me rappelle avoir entendu Joueur du Grenier dire que, pour le secteur du MMORPG, il y avait beaucoup de gens qui voulaient des « mmo-fastfood ».

Toujours est-t-il que les développeurs n’ont même pas le temps de « goûter » les jeux vidéos qui sortent, et ceci peut aussi expliquer en partie pourquoi certains jeux se ressemblent, pourquoi on constate une baisse d’expérience ou de créativité dans le milieu.

Mais je ne pense pas non plus qu’il faille jouer à un jeu vidéo pour l’étudier. J’ai moi-même essayé et au final je passais plus de temps à étudier le gameplay, repérer les bugs, les animations, essayer d’imaginer comment le code fonctionne, qu’à réellement prendre du plaisir.

Évidemment, cela est plutôt positif puisque ça montre que je pense comme un programmeur, et non plus comme un joueur. Mais il ne faut pas oublier le joueur qui est en nous pour autant, et surtout le plaisir ressenti en jouant à un jeu.

Tout sa pour dire qu’un bon développeur de jeu vidéo, pour moi, doit jouer au jeu vidéo. Peu importe la durée ( une heure ou deux par semaine me semble idéal ), peu importe le style de jeu, même si c’est pas lié à nos projets actuels (car on peut repérer des mécaniques qu’on peut réutiliser derrière ), et surtout sans chercher à le décortiquer .

Je me suis aperçu en jouant à Blasphemous que j’avais compris bien plus de choses dans ses mécaniques en y jouant sans prise de tête que je ne l’avais fait pour un autre jeu comme Ori and the Blind Forest où je cherchais à analyser le moindre détail.

Voilà, merci de m’avoir lu ^^, si vous voulez échanger avec moi sur le sujet, hesitez pas à poster un commentaire j’y répondrais avec plaisir.

 

Et pourquoi pas en parler en vocal pour une future édition de « Parlons peu, parlons jeu(vidéo) « ? Le premier essai sur le discord avait été hyper sympa et j’avais pu échanger avec 4 ou 5 personnes 😉 .

Comments (11)

Pour moi personnellement je pense qu’il faut être joueur aussi . Sans parler d’analyser spécialement le jeu sous ses moindres détails , on y trouve des inspirations , des idées de ce qu’aurait pu implémenter le développeur , et puis il faut reconnaître que ça détend aussi ?
Alors pour moi oui . Les développeurs devraient jouer aussi aux jeux vidéos , même si un avis extérieur de « vrai » valeur est toujours bon à prendre .

Pour moi personnellement je pense qu’il faut être joueur aussi . Sans parler d’analyser spécialement le jeu sous ses moindres détails , on y trouve des inspirations , des idées de ce qu’aurait pu implémenter le développeur , et puis il faut reconnaître que ça détend aussi ?
Alors pour moi oui . Les développeurs devraient jouer aussi aux jeux vidéos , même si un avis extérieur de « vrai » gameur est toujours bon à prendre .

Si je puis me permettre.

Un développeur qui ne joue pas lui-même, est un développeur qui ne comprend pas les désirs, besoins et/ou attentes des joueurs.
Développer pour développer n’est pas l’optique idéale.

Je pense qu’il ne faut certes pas abuser des jeux, mais jouer une multitude de jeu, être au sein d’une communauté de joueurs et converser avec ces derniers permet de mieux comprendre ce qu’ils souhaite voir ou ne pas voir dans un jeu.

Jouer est un divertissement et si le jeu ne se base que sur la programmation il y a de fortes chances qu’il ne soit divertissant que pour ceux qui l’ont développé.

Pour ma part, le développement de jeux vidéos est une possibilité interactive de partager des histoires. C’est en tout cas la raison pour laquelle je souhaite devenir développeur.
La créativité se cultive, elle n’est pas innée. Il me parait donc contradictoire de ne pas jouer à des jeux (pleins de jeux différents) en tant que joueur.

D’un autre côté, si un jeu nous semble bien réalisé et qu’il nous intéresse d’avantage que sur le plan du divertissement, pourquoi ne pas approfondir l’expérience et se mettre à analyser le jeu et ses mécaniques, mais ça ne devrait pas passer au premier plan, selon moi.

Voici mon humble avis.

moi je penses pas au contraire qu’il faille jouer pour programmer(mais surtout concevoir) un jeu et ça veut pas dire ne pas être à l’écoute des joueurs également.

C’est deux choses complétement différentes, d’ailleurs on est plus là dans le cadre du Game design que de la programmation, et donc il faut plus savoir les mécanismes de game design et ça t’es pas obligé de jouer pour les connaitre mais juste de les apprendre et d’être capable de les utiliser pour faire passer des émotions au joueur. Et pour ça il faut un retour par des testeurs, car des fois on crois que ce que l’on mets en place fonctionne, mais des que l’on fait tester ça marche pas.

D’ailleurs un des critères de sélection de bon Gamedesigner c’est des gens qui ne joue pas beaucoup, sinon ça apporte un bias de confirmation, on a tendance à recopier des jeux que l’on aime au lieu de concevoir d’autre gameplay ?

Ah ben pour une fois je ne suis pas d’accord avec toi 🙂 . Justement le problème de ne pas jouer et de se contenter de recopier du gameplay des jeux existants, c’est de ne pas réussir à s’en détacher pour créer des jeux originaux.

Encore une fois je reprend mon exemple du cuisinier. Il peut très bien connaître plusieurs dizaines de recettes sur le bout des doigts, mais s’il ne les goûte pas, comment peut-il savoir que c’est bon ?

Les gros studios ont en effet des testeurs pour pouvoir tester leurs jeux et avoir des ressources, les studios plus petits testent leurs jeux eux-même. Mais plus dans l’optique de debug et d’optimisation que de chercher à rendre le jeu encore plus original .

Après on est d’accord que la plupart des programmateurs/ game designer n’ont pas le temps de jouer. Mais ne serait-ce pas un plus qu’ils puissent le faire, au lieu de cruncher jusqu’à plus soif ?

Oui BladeRed . Des avis de Gameurs pro sont toujours bons à prendre . Pour peu qu’ils apprécient le jeu et en fasse une vidéo de test, ben t’as tout bon . C’est BINGO ! ^^

Après pour le développeur en lui même je maintiens ma position. Pour moi jouer à des jeux que ce soit les siens ou ceux d’autres personnes restent une source d’inspiration. Rien n’oblige à copier/coller/cloner le jeu , mais juste avoir une idée pendant qu’on joue d’un truc qu’on a trouvé sympa dans un jeu qu’on pourrait très bien adapter différemment dans le notre 🙂

Voir un style de musique qu’on apprécie , une méthode de gameplay sympa , ou tout simplement une problématique posée au joueur qu’on aurait apprécié.

J’ai jamais dis qu’il fallait recopier quoi que ce soit, mais justement etre capable de créer quelque chose. Pour ça faut avoir une culture du Gameplay, et évidement ça peut passer par jouer aux jeux, mais pas nécessairement, ça peut s’apprendre aussi sans jouer.

C’est cette base qui va te permettre d’exprimer les émotions que tu veux transmettre.

Enfin moi ça ne m’intéresse pas plus que ça de jouer, c’est le processus de création qui me plait. Donc quand j’ai du temps je crée et je joue pas.

Et ton exemple de cuisinier est douteux, c’est comme l’exemple du mécanicien, y a aucunement besoin de savoir conduire pour fabriquer une voiture.
Corrélation n’est pas raison, même si 99% des mécanicien savent conduire ça ne veut pas dire que l’inverse soit vrai.

Ben je trouve pas mon exemple douteux perso ^^. Ton exemple du mécanicien aussi ^^.
99% des joueurs de jeux vidéos ne sont pas game designer, mais est-ce que 99% des game designer jouent aux jeux vidéos ?

Après je suis entièrement d’accord que le processus de création est suffisamment prenant et passionnant pour se passer de jouer. Mais je persiste à dire qu’un bon game designer doit passer par une phase de jeu, même minime.

Il est aussi fortement possible que ce soit ma manière de fonctionner et non celle de tous les game designer/programmeur de jeu vidéo. D’ailleurs, plus le temps passe sur Gamecodeur, et plus je me sens bien dans la peau de game designer.

Auquel cas je pense qu’avoir l’avis de certains d’entre eux pourraient être formateur.
En tout cas c’est bien qu’il y ait des points de vues divergents sur le sujet, ça prouve qu’il n’y a pas qu’une seule approche 🙂 .

Débat très intéressant. C’est vrai qu’il faut connaître a minima le vocabulaire, les pièges à éviter, les principes de base des types de jeux que l’on envisage de réaliser et en même temps il faut les oublier pour faire quelque chose de personnel.
Jouer ou essayer différents types de gameplay peut être utile et en même temps cela peut revenir à reculer pour mieux sauter voire même… ne pas sauter du tout à trop vouloir connaître ou étudier le sujet.
C’est un peu le piège dans lequel je tombe depuis quelques temps, n’étant pas un gros joueur, je cherche à me rassurer en essayant d’avoir un niveau olympique au lieu de me jeter à l’eau et d’apprendre sur le tas !!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.