Dans quoi tiens votre vie ? L'allégorie du codeur de jeux vidéo. - École de jeux vidéo en ligne Gamecodeur Dans quoi tiens votre vie ? L'allégorie du codeur de jeux vidéo. - École de jeux vidéo en ligne Gamecodeur

Dans quoi tient votre vie ?

Je suis en train de déménager et ma vie (ainsi que cette de ma petite famille) tient dans 4 valises et quelques sacs à dos.

Dans mon “ancienne vie” j’avais 20 m3 à déménager quand je changeais de logement.

Le sentiment de liberté est immense. Nous restons quelque part par choix, et non parce que des boulets sont attachés à nos pieds.

Bien sûr, j’ai encore des choses qui traînent (quelques M3 dans un box de stockage dont j’ai oublié 90% de contenu, à part les PCs bien sûr :)). Cet été, pendant mon passage en France, sera l’occasion d’un gros tri…

Maintenant parlons programmation de jeux vidéo.

Dans quoi tient votre environnement de travail ?

Etes-vous libres de “déménager”/”changer d’environnement technique de travail” ?

Etes-vous libres de “vivre”/”coder” avec peu ?

Vous sentez-vous libres ?

Vous pouvez avoir 2 environnements : un environnement lourd (tour, 2 écrans, Unity, UE ou autre moteur gourmand), et un environnement de poche : une Pico 8, ou au pire un éditeur de texte et un framework léger.

Ou un seul (celui de poche)… comme beaucoup de nouveaux codeurs qui choisissent la liberté avant le fantasme.

Ainsi, vous pourrez prototyper, créer, coder, sans prise de tête et en toute liberté. Le code c’est votre vie, et c’est vous qui le maîtrisez, pas vos outils.

Dans votre tête, pareil : soyez capables de coder avec un gros moteur mais aussi avec moins que rien. Soyez polyvalents, versatiles, agiles. Ignorez les contraintes et les dictas des langages ou des moteurs pour vous concentrer sur votre projet, ce qu’il vous inspire et non sur les outils. Créez.

Et vous verrez que vous n’avez pas besoin de grand chose.

C’est étonnant le nombre de projets menés à terme par des amateurs, avec moins que rien, et le nombre de projets abandonnés, pourtant commencés avec des  moteurs monstres capables de tout.

This entry was posted in News and tagged . Bookmark the permalink.

Comments (1)

Veronimish

Une valise par personne, pas plus !
Quand au code, j’utilise le langage, le moteur, le framework, l’éditeur ou encore le système d’exploitation qui convient. Pas d’attaches particulières.
J’ai codé un truc dernièrement, de l’Alimentaire. J’ai codé le prototype de plusieurs façon différentes, avec des langages et des frameworks différents, pour au final choisir celui qui me permettais de réaliser ce que je devais avec le moins de problèmes, de la façon la plus efficace.

Et la meilleure façon de voyager en avion, c’est de n’avoir qu’un petit sac de cabine. Pas besoin de faire la queue pour récupérer des bagages. On se lève, on tire son sac, on le met au dos et on se barre. 😀

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.