Rendez-vous sur la page de la Jam et cliquez sur “Join”.
 
Vous prenez un engagement personnel : je vais faire quelque chose !
 
Pourquoi participer à une Jam ? Pour progresser et non pas impressionner ses amis.
 
Acceptez de faire mal, d’échouer.
 
L’idée est de fonctionner à l’envers d’un tuto.
Tuto : On me dit ce que je dois faire et j’obtiens un résultat.
Jam : Je veux un résultat, qu’est-ce que je dois faire ?
Ainsi vous raisonnez en “besoins” => “solutions”.
 
Prenez des notes sur papier.
Le thème est indicatif. Il faut sortir des modèles scolaires où on attendait tout de son prof.
Faites marcher votre imagination. L’idée est de “coller” au thème mais surtout de pratiquer.
 
Faites-vous plaisir, le jeu doit vous donner envie.
 
Attention à ne pas être trop ambitieux.
Vous pouvez vous lâcher sur vos notes, mais dans le concret, il faudra sûrement retomber sur terre et enlever des choses.
N’hésitez pas à édulcorer un peu votre concept une fois les bases écrites, afin de rendre le projet réaliste. N’oubliez pas que vous avez peu de temps.
 
Non il ne faut pas tout planifier à l’avance.
Comment voulez-vous planifier quelque chose que vous n’avez pas l’habitude de faire ?
Même les programmeurs expérimentés font souvent l’impasse sur la planification.
 
Essayez d’avoir un découpage simple :
  • Je vais d’abord afficher ça
  • Je vais ensuite permettre au joueur de faire ceci, puis cela
  • Ensuite je vais coder un truc qui permet de faire…
 
Utilisez un Trello si besoin, avec une colonne “TODO” dans laquelle vous mettez toutes ces tâches.
 
Un planning sur l’heure ou la journée à venir peut très bien suffire ! Ne pas voir trop loin le découpage.
 
Après quelques heures de travail, la suite vous paraîtra plus claire et vous pourrez compléter votre liste de tâches.
 
Commencez petit pour “amorcer” la pompe :
  • Un nom pour votre jeu
  • Un écran vide
  • Le personnage principal (ou l’élément principal) affiché
 
Vous avez un début ! Continuez !
 
Focalisez-vous sur les choses qui rendent le jeu jouable et pas trop les détails. Inutile de passer 2 heures sur un effet alors qu’on ne peut même pas jouer à votre jeu.
 
Bossez tous les jours si possible, même une heure. Ne culpabilisez pas si vous bossez moins que prévu, mais faites un effort pour respecter votre engagement.
 
Utilisez la méthode Pomodoro pour vous mettre rapidement au travail. Piochez une tâche dans votre liste et lancez-vous sans interruption pendant 25 minutes (Aucune interruption ! Prévenez vos proches). Faites une pause de 5 mn puis recommencez.
 
Partagez vos avancées avec la communauté : Devlog, vidéos, démos… ça vous donnera envie d’aller au bout et ça vous engagera envers vos camarades programmeurs.
 
Avancez par étape, au jour le jour, évitez de trop vous prendre la tête et acceptez l’imperfection.
 
Astuce : décidez de ne montrer votre code à personne, comme ça vous n’aurez pas honte du bordel et de l’imperfection. On progresse en faisant de la m… et en s’améliorant.
 
Plus vous pratiquerez plus vous raisonnerez “bien du premier coup” les prochaines fois. Et vous ne referez pas les mêmes erreurs.
 
Oubliez le mythe des “mauvais habitudes”. On ne prend jamais de mauvaises habitudes, on n’est pas aussi débiles, on sait s’améliorer. Si on code mal aujourd’hui, ça ne veut pas dire qu’on codera mal demain. Cela veut dire qu’on pratique, quelque soit notre niveau, pendant que d’autres visent la perfection dans l’inaction.
 
Les erreurs et les galères, c’est justement ça qui vous fait progresser !
 
Attention : finaliser prend du temps. Donc arrêtez d’ajouter des choses bien avant la fin du délai, afin de finaliser et rendre votre jeu jouable.
 
Si votre jeu n’est pas jouable, ce n’est pas un échec.
 
Si vous arrivez dernier au classement ce n’est pas un échec !
 
Participer à une Jam c’est un concours contre vous même, pas contre les autres.
 
Ne vous comparez pas aux autres.
 
Comparez-vous à vous même la veille. Avez-vous progressé ? Appris des choses ? Alors c’est un succès.
 
Testez les jeux des autres et donnez leur une note clémente. Testez en priorité les jeux qui n’ont pas eu beaucoup de votes.
 
Ne les testez pas tous si vous n’avez pas le temps, mais si tout le monde en teste 5, ça fera des notes pour tout le monde !
 
Prenez du plaisir.
 
This entry was posted in News and tagged . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.